14.02.06

C/1 La corde au cou

Il-a-trouvé ! Avant même le lever du jour, lavé, peigné et rhabillé, il met Marie à la porte.-J’ai une rage de dents terrible ! Il vaut mieux que tu rentres chez toi.-Tu veux pas que je te fasse une petite tisane ?-NON, pas de tisane, pas de massage, pas de… RIEN ! Je ne veux rien ! Tu ne vois pas combien je souffre ? Quand ça ira mieux, je t’appellerai. On voit bien qu’il s’est entraîné à baratiner devant le miroir. Car monsieur bricolage a encore frappé ! Cette fois, c’est une machine à penser qu’il s’est fabriquée avec... [Lire la suite]
Posté par fonsine à 14:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15.02.06

C/2 Scènes de la vie conjugale

C’est à des petits détails que l’on sent la présence d’une femme dans une maison : des rideaux, des lampes de chevet, des plantes, des tableaux… tout ce qu’Aldon Juan avait négligé d’acheter. Lui, du moment qu’il avait un lit pour dormir , une baignoire pour se laver, un frigo et des WC, ça suffisait à son bonheur. Et maintenant, il avait SA voiture. Si d’aventure il s’était senti le cœur pincé, il lui aurait suffi de la regarder pour se convaincre que finalement, le jeu en valait la chandelle. En tous cas, il n’avait pas... [Lire la suite]
Posté par fonsine à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16.02.06

C/3 Ca baigne !

Le champ est libre ! Aldon Juan décide de re-re-retenter le coup avec la barmaid.Cet homme n’a pas froid aux yeux ! Il s’est inondé de parfum Fleur de Lembrouille et Célia s’y montre sensible. -Vous vous mettez en frais Aldon Juan ! Encouragé, il lui demande ce qu’elle pense de lui.-Vous n’êtes, pas du tout, mais alors, pas-du-tout mon type ! Grosse déception -Ah ? Et alors, c’est quoi votre type ? -J’adore les hommes en sous-vêtements C’est bien sa veine ! Pour une fois qu’il n’a pas ressorti son slip vaudou. ... [Lire la suite]
Posté par fonsine à 14:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16.02.06

C/4 La bonne affaire

Pendant qu’Aldon répare la douche, Marilène épluche les nouvelles de la gazette -Tu as vu ? Il y a des soldes aux Bazar Rapidos. J’avais très envie d’une nouvelle robe, mais je suis tellement fatiguée. Je crois que je vais aller me coucher. L’occasion est trop belle, Aldon Juan saute dessus -Si tu veux, je peux aller te l’acheter. -C’est vrai ? Tu ferais ça pour moi ? Oh, Juan, tu es un amour ! Quelle chance j’ai d’avoir un mari si prévenant. Je donne un petit coup à la cuisine, et je vais au lit. Je te fais confiance pour... [Lire la suite]
Posté par fonsine à 15:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]