24.06.06

2. Le duel s'engage

ja1_claque

Lorsqu’elle arriva chez elle, Aldon l’attendait de pied ferme, ayant préparé sa sortie « C’est à cette heure-ci que tu rentres ! Où étais-tu partie traîner ? ». Mais lorsqu’il la vit peignée et maquillée de la sorte, il rugit

Tu vas me changer ça tout de suite ! Tu t’es regardée ? T’as l’air d’une… Vas te débarbouiller et plus vite que ça !
- Quoi ? Quoi ?! Qu’est-ce qui te gêne « papa » ? Je fais trop vieille, c’est ça ? Tu as peur d’avoir l’air de ce que tu es : un vieux-beau qui veut se la jouer jeune ? Nan, j’irai pas me débarbouiller ! Je me plais comme ça, et je plais aux hommes, si tu veux le savoir ! lança-t-elle d’un ton fanfaron
- Attention, prévint Aldon, tu pourrais bien t’en manger une !

ja1_colere

- Essaye ! Essaye seulement, pour voir ! répliqua Jehanne du tac au tac en se dirigeant d’un pas ferme vers la chambre d’Aldon, ce qui, il faut l’avouer, ne manquait pas d’audace
-Où vas-tu ? cria Aldon, au risque de réveiller toute la maison. Il était bientôt l’heure de se lever pour l’école, de toute façon
- Je vais, dans ta chambre, c’est bien là qu’est planquée l’armoire, non ? Au fait, quand tu y penseras, y a du vide à faire dans la mienne, j’ai plus l’âge de jouer à la maison de poupée, j’ai d’autres ambitions, pas comme toi qui devras te contenter de ton score de séducteur minable.

ja1_etrangler

Aldon s’apprêtait à répliquer quand il fut pris d’une violente quinte de toux. La rage, la colère l’étouffaient. Ah, elle le prenait pour un minable, ah, elle lui avait déclaré la guerre en lui lançant ce défi ridicule. Mais il allait lui montrer qu’il était encore le maître chez lui. Ce n’était pas une gamine montée en graine, qui allait imposer sa loi. Et d’abord, confiscation des clés de la voiture, hop-là Il les fit disparaître dans la poche de sa veste qu’il tapota, fier de lui.

ja1_scolaire

Aldon, heureux du mauvais tour qu’il lui réservait, Jehanne, heureuse de lui avoir cloué le bec et de ses nouveaux habits, la vie reprit ses droits rythmée par l’arrivée et le départ du bus scolaire et des voitures de fonction. Jehanne partit au collège d’un cœur léger. Elle allait pouvoir tester sa séduction toute neuve sur tous ses camarades de classe.

ja2_aldon

Les enfants et Marilène partis, Aldon se promit de s’organiser pour la journée. Enfer et damnation ! En consultant son agenda, il s’aperçut qu’il avait fait le tour des NPC qu’il connaissait. Et question townies, si c’était pas le désert de Gobi, c’était pas les Champs Elysées non plus. Ca se battait en duel entre quatre pelées et trois tondues. En désespoir de cause, il tenta le coup avec Erwan.Erwan, il l’avait connue dans de malheureuses circonstances, un jour où Marilène avait mis le feu à la cuisine en ratant la recette de saumon de Charlotte Aufraiz , qui n’est pas toujours très claire dans ses explications. Enfin, c’est ce qu’en avait conclu Marilène.

ja2_erwan

Pour tout vous dire, il ne s’était pas consumé d’emblée pour les beaux yeux de ce pompier. Elle lui était même apparue comme plutôt rébarbative sous son uniforme coupe-feu et son casque à visière, mais il savait où la joindre et nécessité fait loi, comme on dit. Il l’invita donc à venir lui rendre visite après une interminable conversation téléphonique.
Parler, parler, Erwan n’aimait que ça. A croire que les gens sont si soulagés quand elle vient éteindre les incendies, qu’ils ne prennent pas le temps de lui faire la conversation. Tous les sujets l’intéressaient, même les plus scabreux. Et Aldon, s’y connaissait en sujets scabreux.

ja2_erwanter

Après lui avoir tenu la jambe au sujet de l’imprudence des cuisiniers débutants, il s’aventura sur d’autres terrains.
- Ca ne vous arrive jamais d’aller sauver des clients coincés dans les cabines d’essayage ?

Ha-ha-ha, s’esclaffa Erwan, pourquoi voulez-vous qu’ils restent coincés ? C’est étudié pour qu’ils aient suffisamment de place pour se changer
- Mais, je me suis laissé dire que certains en profitaient pour faire autre chose que de s’y changer, insinua lourdement Aldon. Vous voyez de quoi je veux parler ?
- Ce sont des affabulations. Qui serait assez dérangé pour faire ça ?
- J’en connais… tiens, mon propre cousin, Pierrot, LUI, il est assez dérangé pour. Mais c’est vrai que les détraqués, ça ne court pas les rues par ici, convint Aldon, se gardant de signaler qu’il ne valait pas plus cher que le cousin.

ja2_marilene

De fil en aiguille et de cabine en capote, la conversation s’éternisait. Aldon avait bien tenté un
- On pourrait aller en ville ? Qu’est ce que vous en dites ?
Erwan lui avait répondu plutôt sèchement
- Non, je ne crois pas. Je suis d’astreinte, je ne dois pas m’éloigner du quartier.
Si bien que lorsque Marilène, les bras en croix, débarqua en claironnant qu’elle avait eu une promotion, grâce à toute la mécanique qu’elle s’était ingurgitée la veille, ils en étaient encore aux travaux d’approche.

ja2__il

Tout en relevant le courrier, elle toisa Erwan d’un œil mauvais
- Qui c’est encore celle-là ? Qu’est ce qu’elle fiche avec Aldon ? Ne vous étonnez pas si le quartier est à feu et à sang, si les pompiers passent leur temps à taper la discute avec des incapables dans le genre de mon mari.

ja2_rentres

Un bonheur n’allant jamais seul, -un malheur non plus, d’ailleurs-, les enfants aussi débarquèrent, au risque de faire capoter toute l’entreprise d’Aldon Juan.
-Hem, ça devient trop fréquenté pour moi, ici. Vous êtes sûre que vous ne voulez pas aller en ville ? Risqua-t-il pour la nième fois.

Et pour la nième fois, Erwan lui répondit que non, elle ne croyait pas.

ja2_scrogneugneu

Scrogneugneu de scrogneugneu, elle était dure à la détente, celle-là ! Aldon se rendit compte qu’il avait baissé dans son estime à insister avec ses rendez-vous en ville. Il tenta de récupérer le coup en sortant son arme secrète : les lunettes de drague aux effets garantis par une publicité pas toujours mensongère. La preuve, c’est qu’il remonta en flèche dans l’estime et invita Erwan à prolonger sa visite en tâtant du bain à remous.

ja3_bain

Mais lorsqu’ils s’approchèrent de la baignoire, ils s’aperçut que la place n’était pas libre. Jehanne, s’y trouvait déjà avec un garçon dont le visage était familier à Aldon.
Mais enfin, familier ou pas, il n’avait rien à faire dans son bain à remous, et rien à faire avec sa fille. Aldon tonna

Sortez de là et faites-nous de la place ! Jehanne, t’as pas de devoirs à faire ?

ja3_baiser

- Il n’a pas l’air commode, ton père, commenta, Georges, en s’exécutant rapido-presto
- Ne t’en fais pas pour lui, il est jaloux, c’est tout ! lança Jehanne en déposant un tendre baiser sur les lèvres du bel éphèbe.
M-mais ! Comment en étaient-ils arrivés là ? Je croyais qu’il la trouvait trop jeune !
Score : Famille de séducteur :

5 pts

+ premier baiser :

5 pts

= 10 points

ja3_drague

Hé-mais, c’était sans compter avec la transformation radicale de Jehanne depuis la veille. Georges avait été le premier surpris. Il avait eu du mal à reconnaitre Jehanne dans le car, se demandant si ses yeux ne lui jouaient pas des tours. Il n’avait eu confirmation de ses doutes qu’en la voyant descendre chez elle, et bousculant tout le monde il avait sauté du car à son tour en appelant

-Jehanne ! Jehanne !

ja3_draguerb

- Voyez-vous ça, môssieur Georges ! Tu viens dire bonjour au bébé ? Avait triomphé Jehanne. Toute la journée, elle avait été entourée de garçons ne sachant quoi inventer pour se faire remarquer d’elle. Elle y avait puisé une assurance qui lui faisait défaut la veille.
- Bon, d’accord, j’ai été lourd sur ce coup là, admit Georges. Ce que tu as changé, laisse-moi te regarder, j’ai failli ne pas te reconnaître.
Et Jehanne, s’était laissé admirer sans complexe, avant de lui proposer de la rejoindre dans le bain à remous, d’où Aldon venait de les déloger.

ja3_langoureux

Jehanne, ignorant son père, (il n’avait qu’à s’occuper de sa poule et la laisser vivre sa vie), poursuivait son éducation
- Ce premier baiser… c’était pas trop mal, mais j’aimerais bien passer à l’étape suivante : le baiser langoureux. Et si tu me dis que je suis trop jeune, je ne te parle plus ! Tu as déjà embrassé langoureusement, Georges ?

ja3_montrer

- Bien sûr ! Pour qui tu me prends ? se vanta outrageusement Georges, qui en fait de baisers langoureux n’avait ramassé que des râteaux.
- Tu me montrerais ? demanda aussitôt Jehanne
- Ici ?!! Avec ton père qui n’arrête pas de nous regarder d’un sale œil ?
- Ici… ou ailleurs, ne t’occupe pas de lui, je te dis, c’est un naze ! Tu préfères qu’on rentre ? Alors, viens, suis-moi.

ja3_point

- Alors, ce baiser, tu me le donnes ? insista Jehanne une fois à l’intérieur
- Mais bien sûr, bien sûr, heu… tu ne crois pas qu’on devrait attendre un peu avant d’aller plus loin ?
Devant le tempérament de feu que révélait chez Jehanne, il commençait à se demander s’il saurait se montrer à la hauteur. Il y allait de sa réputation.

ja3_points

- Ah-non ! Ce qui est dit est dit ! C’est pas le moment de faire marche arrière, s’insurgea Jehanne. Et elle se jeta sur lui, s’emparant de ses lèvres fiévreusement et lui donnant un baiser à lui couper le souffle et les jambes. Personne ne lui avait donné le mode d’emploi, elle l’avait découvert toute seule. C’était peut-être inscrit dans ses gênes ?
Score : 12 points
Le petit Rémy qui assistait à la scène rit de bon cœur en encourageant sa sœur.

ja4_pleursa

Mais, quand Aldon voulut draguer Erwan en sa présence, il ne fit pas preuve d’autant de bonne volonté.
Score : 83 points

ja4_pleursb

- Je crois que ton fils, ne m’aime pas beaucoup, il vaudrait mieux que je m’en aille, constata Erwan
- Nan, ne t’occupe pas de lui, laisse-le pigner, ça lui passera,
- Non-non, je t’assure, il vaut mieux que j’y aille. Je n’aime pas faire de la peine aux gosses. Et puis, il n’y a rien entre nous -(je lui fais pas dire), ça servirait à quoi ?

ja4_sale

-Erwan, ne pars pas Erw… Rha, le sale gamin-le sale gamin ! Dire qu’il avait passé toute sa journée à tenter d’amadouer Erwan, et que juste au moment où elle commençait à se montrer un peu plus aimable avec lui, l’autre moutard s’amenait avec ses pleurs à faire pitié… Aldon Juan en aurait pleuré.

Posté par fonsine à 17:59 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


Commentaires sur 2. Le duel s'engage

    Je m'étais même pas rendu compte que je n'avais jamais rien laissé ici. En plus j'ai mis un moment avant de trouver les nouveaux épisodes. Je suis complètement à côté de la plaque aujourd'hui mais c'est pas grave parce que je suis quand même sûr d'une chose, j'aime toujours autant Aldon qu'au début Et avec Jehanne, je sens qu'on va encore plus se régaler. C'est vrai qu'elle est jolie sa fille à Aldon.
    Non content d'avoir réparé mon oubli, je file maintenant en attendant la suite
    Continues comme ça, c'est génial

    Missing

    Posté par missing, 24.06.06 à 19:27 | | Répondre
  • Aldon aurait-il perdu son sens de la séduction ?
    Et Jehanne elle l'entretient au contraire.
    Jai hate de voir ce qui va se passer avec ce duel !

    Posté par simsfolip, 24.06.06 à 21:55 | | Répondre
  • Cette idée de challenge dans le challenge est vraiment marrante ! J'ai bien peur que le pauvre Aldon fasse de plus en plus grise mine face à sa charmante fille

    Posté par AnneB, 25.06.06 à 09:00 | | Répondre
  • Ah Jehanne ! mon idole... ma fierté...
    Oh toi digne vengeresse des femmes bafouées par ton père !
    Oh toi déesse du baiser langoureux !!!

    * reviendrais bientôt avec la suite de ce merveilleux ode à Jehanne*

    Posté par farfasims, 25.06.06 à 10:46 | | Répondre
  • Ne te prive surtout pas Buffy

    Ta remarque est très juste Missing, j'ai renommé les catégories pour qu'on puisse s'y retrouver plus facilement. Merci d'avoir laissé un commentaire.

    Merci à vous aussi, Anne et Simsfolip, ça fait plaisir de voir que ce challenge vous tient à coeur.

    Posté par fonsine, 25.06.06 à 11:29 | | Répondre
  • Ah! Le retour d'Aldon! (faut dire que ma Barbara ne fait pas souvent parler d'elle... hum) Toujours aussi drôle! Et dis-donc, elle est très jolie Jehanne je trouve.

    Posté par liloomiah, 25.06.06 à 14:53 | | Répondre
  • Elle a trouvé son style Liloomiah, finalement, c'est fou ce qu'un bon relookage peut faire comme miracles.

    Posté par fonsine, 25.06.06 à 18:59 | | Répondre
  • Depoussiérage de printemps

    Eh ben, il s'est fait secouer les plumes le coq Aldon! Pfiou, elle a la rage la petite... Je me demande si elle va tomber amoureuse. Que nous prépares-tu pour la suite Fonsine?

    C'est toujours aussi bien, et çà m'a fait plaisir de voir le numéro 24 ressortir dans le calendrier.

    A bientot!

    Posté par ggof, 29.06.06 à 13:06 | | Répondre
  • Super

    Avec ce super challenge qui tient ses promesses du précédent je me régale tjs autant!
    La succétion est bien assuré pour Aldon!
    Si il se réconsillier et s'aider ça ferait des étincelles!

    Posté par Shirine, 03.09.06 à 13:01 | | Répondre
Nouveau commentaire