29.05.06

F/6. Le philtre d'amour, mode d'emploi

a1_beau

A première vue, le philtre d'amour fait son petit effet. Erika est toute chamboulée
-Woah, il est trop ce mec, il m'affole
Mais Aldon Juan joue au modeste
- Il ne faut pas te mettre dans des états pareils pour moi, je ne suis qu'un homme tout ordinaire
- Toi, oui, confirme Erika, mais le type au polo bleu, derrière toi, lui, c'est vraiment le top du top.

a1_dents

Un petit coup d'oeil pour jauger la concurrence et Aldon Juan remonte au créneau
- Je vois pas de qui tu veux parler. Mais moi, tu me trouves comment ? Je te fais de l'effet ?
- Ben, tu l'as dit : tout ordinaire

a1_dit

Rha, le philtre doit être éventé. Aldon Juan décide de liquider le stock. Il s'en envoie un second flacon, cul-sec.
- On se ferait bien un petit bowling, qu'est ce que tu en dis Aldon ? Propose Erika.

a1_non

- JE-NE-T'AI-PAS-INVITEE-POUR-JOUER-AU-BOWLING ! tempête Aldon. Enfin, Erika, si je te plais pas faut le dire tout de suite. Qu'est ce qui te fait craquer chez un homme ?
- J'aime les hommes qui sentent BON.

a1_resister

- Qui sentent "bon", qu'elle dise tout de suite que je pue, fulmine Aldon. Bon, il doit me rester un fond d'eau de toilette quelque part. J'en ai toujours sur moi depuis l'accident de l'autre soir.
Aldon Juan aurait-il découvert le mode d'emploi du philtre d'amour ? Ses effets conjugués à ceux de l'eau de toilette ont sur Erika des effets magiques.
- Aldon Juan, demande-moi tout ce que tu voudras, je suis à toi.

a1_voiture

Il demanda une preuve, il l'eut.
Score : 79,75 pts
*Et ne me demandez pas le dosage de la recette. Botus et mouche cousue. J'ai appris à tenir ma langue.

a2_poubelle

Rentré chez lui au petit matin, Aldon eut juste le temps d'apercevoir Arkadia venue lui piquer son journal. Elle s'enfuit à sa vue, non sans avoir balancé un grand coup de pied dans la poubelle qui déversa sur le trottoir ses entrailles nauséabondes.

a2_rentre

- Sale vipère ! grogna Aldon, tout en invitant Aurore qui arriva dans la minute.
- Il lui suggéra d'aller se détendre sur le lit,
- Le temps de ramasser ça, et je te rejoins, promit-il.

a3_allonge

- Vous avez des chiens errants dans le quartier, interrogea Ariane.
- Nan, pas encore, mais on en parle. Pourquoi tu me demandes ça, Carmen ?
- Moi c'est Ariane, je te signale
- Ariane, Carmen, quelle importance ? Tu sais bien c'est à toi que je m'adresse
- Oui-ben, quand même !

a3_calin

Rha, mais qu'est ce qu'elles ont toutes à tenir comme ça à leur prénom ? Ce ne sont pas les prénoms qui manquent, y en a plein le calendrier. Bon, je m'en vais l'appeler ma poule, comme ça, plus de risques de se tromper.
- Viens faire un petit câlin, ma poule.

a3_d_range

Et Dring, le téléphone maintenant !
- Ah-non, tu tombes mal Ambre, je suis occupé, là, tu vois. Nan, je peux pas te parler maintenant. Nan, n'insite pas, je te dis que je suis occupé.
- Si je te dérange, Aldon Juan, faut le dire tout de suite, je peux m'en aller
- Nan, tu ne déranges p... SI TU ME DERANGES ! JE TE DIS QUE JE SUIS OCCUPE. Ah, c'est un monde !

a3_simflouzes

A défaut de la marguerite, Ariane effeuille les arbres à sous.

a4_car

Et voilà, avec tout ça, Marilène est rentrée du travail. Elle est toute guillerette car elle a eu une promotion.
- Jehanne, j'ai encore été promue, qu'est ce qu'on dit à sa maman ?

a4_danse

- Super maman, t'es la plus forte. Et tu es la meilleure des mamans. Tu veux bien m'apprendre à danser ?
Elles se mettent à danser sur le trottoir, se font des chatouilles, s'amusent beaucoup. Bref le bonheur. Mais Toute bonne chose a une fin
- Bon, ce n'est pas le tout ça, ma petite fille, mais je dois apprendre ma mécanique. Bertrand m'a laissé entendre que je pourrais bientôt être nommée responsable de la recherche. Il faut rentrer maintenant.

a4_dedans

Un spectacle navrant les attend à l'intérieur : Aldon Juan bécotte sa poule. La bonne humeur de Marilène en prend un coup.

a4_etudier

Ducanapé où elle révise sa mécanique, elle lui lance d'un ton acerbe
-Et si tu te rendais utile, pour changer ? Ramasse-donc les biberons qui traînent dans toute la maison.

a4_papouilles

Ariane ne le quitte pas d'un semelle
- C'est ta femme ?
-Ouais, c'est Marilène
- Elle ne va rien dire si je suis là ?
- Meuh-non, t'inquiète pas pour elle. Fais comme si elle n'était pas là.
Ariane s'esclaffe
-Oh-ben, quand même, juste sous son nez ! Elle a les idées larges, ta femme.

a4_promesses

- Ca te gêne tant que ça, la présence de Marilène ? S'avise Aldon. Tu préfèrerais plus d'intimité ? Viens dans ma chambre, on sera tranquilles. T'as déjà fait ça contre un mur ?

a5_ouin

-OUINNNN ! MAMAAANNN ! Y a papa qui dit des horreurs.
Et il voudrait me chasser de la chambre où que je faisais mes devoirs tranquille.

a5_ouin_2

- Pour tes devoirs, tu as un bureau dans TA chambre ! se défend Aldon.
- Oui-mais dans ma chambre, y a pas trop de place.
- Je veux pas le savoir ! Ca c'est NOTRE chambre, tu n'as rien y à faire.
- Ouin MAMAAANNN, il fait rien qu'à me contrarier.
Elle me contrarie aussi, la petite
Score : 79,50 Pts

a5_pas

Ariane est de plus en plus gênée.
- Ecoute Aldon, je crois qu'il vaut mieux que je m'en aille, je ne voudrais pas créer d'histoires
- Mais-non, reste ! reste encore un peu ! On a rien eu le temps de faire.

a5_retiens

Il l'a coincée dans le jardin qui fleure bon le romarin et plaide sa cause, encore une fois en poussant des yeux de chien battu
- Personne ne peut nous voir, là. Je t'en prie Ariane, je t'en supplie, viens dans le bain à remous avec moi.

a6_apotheose

Ariane a fini par fléchir. Alors, ce fut l'apothéose, le feu d'artifice aquatique, les grandes eaux de Versailles, et le top du top : Un point !
Score : 80,50 Pts.

a6_partie

Rien de tel qu'un petit crac-crac pour mettre mon Aldon en forme. Il ne pense qu'à remettre ça et appelle Erika.
- Merci de m'avoir réveillée. Tu ne dors donc jamais, Aldon Juan ?
- Oh, désolé, je me rendais pas compte de l'heure. On peut se voir demain, si tu préfères.
-Ouais, je préfère. Je passerai chez toi dans la journée.
Marilène commence à en avoir plein le dos de la mécanique et du don Juan.
- Ca y est, les poules sont couchées ? Occupe-toi des bambins, moi je prends ma douche et je vais au lit, j'en ai ma claque pour la journée.

a7_bain

Jehanne l'a suivie dans la salle de bain.
- Maman, comment tu peux le supporter ?
- Supporter quoi, Jehanne ?
- Ben papa, qu'il ramène des poules, qu'il sorte en ville tout le temps. Ca ne te rend pas malheureuse ?
Marilène a avalé des leçons de psycho
- On se fait à tout, soupire-t-elle. Ton père aspire à l'amour, mais il ne sait pas ce que c'est. Il a besoin de se prouver qu'il est un grand séducteur.
- Tu parles d'un séducteur ! Un minable, un bon à rien ! Si encore il était discret. Mais vraiment, là, il se fiche du monde. Je lui en ferais voir, moi, des séducteurs !
Je me demande bien à qui elle pense.

Posté par fonsine à 15:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur F/6. Le philtre d'amour, mode d'emploi

    Vraiment, rien ne l'arrête ton Aldon :d
    J'admire Marilène qui a les idées plus que larges ... Mais à quoi pense donc la petite Jehanne, hein ?

    Posté par AnneB, 29.05.06 à 19:09 | | Répondre
  • Je pense que Jehanne veut donner une leçon à Aldon en faisant son propre challenge séduction.
    Ou alors faire ce challenge mais seulement pour laisser tomber les hommes qu'elle séduira pour se venger sur eux.

    Mais je ne saurais cela que lorsque fonsine l'écrira.

    Posté par simsfolip, 29.05.06 à 20:22 | | Répondre
  • Haann... Fonsine tu joues avec le feu! Y'en a un qui va se sentir concerné... lol suivez mon regard --------------> Pierrot.

    Alors Aldon? C'est qui l'meilleur? C'est qui qui en a dans son bô caleçon? Du nerf que diable!

    Aldon! Aldon!

    Posté par ggof, 29.05.06 à 21:30 | | Répondre
  • A quoi pense Jehanne ? Vous le saurez à la mise à jour... qui ne devrait pas tarder.

    Posté par fonsine, 30.05.06 à 15:32 | | Répondre
Nouveau commentaire